Accueil Marrakech

Visitez

Envoyer Imprimer PDF

 Visitez Marrakech et ses alentours...

 

 Le Jardin de Majorelle : 

Témoignage vivant d’un amour débordant tant pour la botanique que pour la lumière si particulière de Marrakech, le jardin Majorelle, crée dans les années 1920 par le peintre français du même nom, conserve aujourd’hui encore toute sa magie.

 

 

 

Le Palais de la Bahia :

Baptisé du nom de la favorite (la belle, la brillante) et édifié à la fin du XIX ; par le grand vizir Sidi Moussa puis par son fils Ba Ahmed, lui-même grand vizir des sultans Moulay el-Hassan et Moulay Abd el-Aziz, le palais compte parmi les mieux conservés de la ville.

 

 

Dar Si Saïd :

Contemporaine du palais de la Bahia la deumeure de Si Saïd, le frère du grand vizir Ba Ahmed, fu transformée en musée dès 1932.Elle abrite depuis des collections d'art régional marrakchiet du Sud marocain. Entourée de hauts murs, la deumeurebâtie sur deux étages comprend de multiples pièce, couloirs, escaliers et patios.

 

 

 

 

Bad Agnou :

Véritable chef-doeuvre de l'art almohade, cette imposante porte de pierre sculptée en grès gris-bleu du Géliz que la poussiére a tenité d'ocre rouge, fut longtemps l'accés principal de la Kasbah royale que Yacoud el-mansour empruntait régulièrement. Son aspect imposant dégageait une impression de force et inspirat crainte et respect aux voyageurs.

 

 

 

 

Le palais El-Badi :

En 1578, quelque mois après sa victoire éclatante contre les portugais à la bataille des Trois Rois, le saadien Ahmed el-Mansour entreprend la construction d'un palais qui devais surpasser en taille et en faste tout ce qui avait jamais été édifié par les dynasties précendentes.

 

 

 

 

Les tombeaux Saadiens : 

construits par Ahmed le Doré à l'emplacement de la Koubba qui abritait déjà les tombes de son père, Moulay abdallah, et de son grand père, le fondateur de la dynastie, ainsi queque la dépouille du sultant mérinide Abou-Hassan, les tombeaux saadiens sont les derniers témoins de la grandeurs de la dynastie.

 

 

 

La Merdersa Ben Youssef : 

Les merdersas